Ile de Pâques / Rapa Nui

Iorana Rapa Nui

11 décembre :

Après 16h30 de voyage (+ 5 heures d’attente à Santiago) et 16 heures de décalage horaire, nous voici enfin arrivés à l’île de Pâques (Rapa Nui). Il est 22h00 (top on a rajeuni d’une journée !!) Fatigués, mais heureux. Nous sommes accueillis par Luis (Hôtel Kona o Rapa Nui) qui nous offre un collier de fleurs (nous sommes bien en Polynésie). Vite au dodo. Nous avons décidé de rester 8 jours sur l’île. C’était un rêve d’enfant de venir ici pour nous deux et puis nous avions besoin de repos après notre périple néo-zélandais.

Petit lexique de quelques mots pascuans pour comprendre la haute technicité de l’article qui suit (lol) :

Ahu : c’étaient les sépultures et les centres cérémoniels des villages (environ 350 plateformes de pierre tout au long des côtes de l’île)

Moaï : image emblématique de l’île, ces statues énigmatiques représenteraient probablement les ancêtres des clans qui peuplaient l’ile. Ces statues, qui étaient dressées dos à l’Océan Pacifique, mesurent entre 2 et 10 mètres. Il y en avait environ 900 érigées sur les côtes de l’ile . Elles ont toutes été renversées lors de guerres inter clans, certaines ont été relevées mais beaucoup sont toujours à terre et, malheureusement en mauvais état.

Pukao : ces coiffes rouges qu’on trouve sur la tête de certains Moaïs représenteraient une coiffure masculine répandue dans les temps anciens à Rapa Nui.

12 décembre : Après une bonne nuit, un bon petit déjeuner et un peu de relax nous partons à la découverte de Hanga Roa (la seule et unique petite ville d’environ 6000 habitants, de l’île). Nos pas nous emmènent vers la mer et nous découvrons notre premier Moaï. Nous continuons notre balade et apercevons quelques pétroglyphes. On se rend bien compte de l’origine volcanique de Rapu Nui. Le temps est super et nous profitons de la vision du bord de mer. Après une petite pause casse-croûte nous repartons pour une sieste, le décalage horaire et la fatigue se font encore un peu sentir. La soirée sera calme et courte, internet étant très faible sur l’Ile de Pâques il est presque impossible de consulter des sites, bon on s’en remettra.

13 décembre : Après une deuxième très bonne nuit de récupération, nous voici plus fringants. Nous partons en direction de l’église, puis des autres rues de Hanga Roa. Puis direction à nouveau le bord de mer. Nous passons devant une des deux plages de Hanga Roa (anse bien protégée des grosses vagues permanentes, par d’énormes rochers), et arrivons devant le site de Ahu Tahai (complexe cérémonial). Retour à la chambre : repos. Nous repartirons ce soir vers Tahai afin de voir le coucher de soleil derrière les Moaïs, mais zut des nuages. Nous retrouvons sur place Antonio un chilien très sympa qui loge dans le même hôtel que nous et avec qui nous discutons en anglais et français : il connaît très bien Rapa Nui et nous donne beaucoup d’informations. Marie s’essaie à parler espagnol, Antonio la félicite, quels talents cette Marie (lol)

14 décembre : Aujourd’hui nous faisons une très longue balade le long de la côte. Nous nous rendons jusqu’à Ana Kakenga où nous pique-niquons face à la mer déchaînée : c’est magnifique (ça vous manquait on est sûr !). Au retour nous visitons le musée d’Hanga Roa : ce musée explique très bien l’histoire et la culture de l’île. Après tout ça une pause bière s’impose (enfin). Voilà encore une belle journée de passée. Nous avons loué une voiture pour les deux prochains jours afin d’aller visiter tous les sites du Parc National.

15 décembre : Nous prenons la voiture sous une météo très moyenne et partons pour l’Est et le Nord de l’île. Après avoir découvert Akahanga, nous arrivons à Rano Raraku. C’est dans le tuf de la carrière de ce volcan (appelée « la nurserie ») qu’étaient taillés les Moaïs. Beaucoup de Moaïs en cours d’élaboration sont restés disséminés sur les pentes du volcan. Promenade assez irréelle parmi eux. Nous grimpons jusqu’au cratère du volcan au fond duquel se trouve un petit lac. Puis quelques kilomètres et nous voici arrivés à Ahu Tongariki. C’est le plus grand Ahu de Rapa Nui dont l’image a fait le tour du monde : 15 statues alignées dos à l’océan. C’est magique. Quelques kilomètres encore plus loin voici les pétroglyphes de Papa Vaka qui malheureusement s’effacent petit à petit par l’érosion (pluie et vent). Après Te Pito Kura, où nous trouvons des boulders ( cf notre balade en Nouvelle Zélande) nous voici à Anakéna  LA seule plage de sable fin de Rapa Nui (du moins à notre connaissance). Nous avons l’intention de nous baigner, mais de grandes affiches indiquent qu’il y a des méduses dans le coin : nous renonçons au souvenir de brûlures assez peu agréables à Cuba il y a quelques années (pas très courageux les touristes français, les gamins du coin se baignent, eux!!!). Après ces belles visites, retour à l’hôtel et direction casse-croûte, les voyages ouvrent l’appétit, n’est-ce-pas?

16 décembre : Et nous voici partis jusqu’à Orongo. Village cérémonial dédié au culte de l’homme-oiseau (Make Make) qui a remplacé le culte des ancêtres (Moaïs)  du 18ème siècle au 19ème siècle. Ce village, perché sur le flanc du volcan Rano Kau, est situé face à l’Océan Pacifique et aux îlots (motu) Moto Nui, Moto Iti et Motu Kau Kau. Le village a été rénové en partie. De là, vue splendide tant sur l’Océan, l’île que sur l’intérieur du magnifique cratère. Nous nous régalons les yeux, surtout que le temps est splendide aujourd’hui. Puis, visite de Puna Pau carrière de roche volcanique où étaient fabriqués les pukao, avant la visite de Ahu Akivi. Ahu atypique : érigé dans les terres, et surtout il comporte 7 Moaïs dressés face à l’Océan (les seuls de l’ile). Comme nous avons du temps libre, n’ayant peur de rien, nous repartons faire le circuit d’hier (juste pour mieux voir les sites sous le soleil ) et nous nous arrêtons à Ovahe (ancien centre de crémation pour les premiers habitants de l’île). Retour bien poussiéreux de ces superbes balades en fin d’après-midi.

17 décembre : Après un passage à l’église du village pour assister en partie à la messe « polynésienne » (chants typiques, curé avec coiffe atypique) nous avons prévu une journée « glande » : rien d’autre et plage, voilà le programme. Il fait très beau et Daniel se baignera : l’eau est un peu fraîche à l’entrée mais c’est ok ensuite, Marie : la flemme, on verra demain ou un autre jour peut être !!!. Le soir, direction le site de Tahai afin de revoir le coucher de soleil derrière les Moaïs  : c’est top, il y a du monde et les photographes se régalent, puis soirée restaurant il faut manger pour vivre même sur l’Ile de Pâques

18 décembre : le temps s’est dégradé, c’est couvert et quelques gouttes de pluie, donc pas de baignade, une petite promenade et puis retour pour relax, lecture, courses, rien, etc etc….

19 décembre : dernière journée sur l’île. Nous faisons connaissance de nos nouveaux voisins, deux couples de brésiliens très sympas. Journée balade sur Hanga Roa , puis nous faisons quelques courses (vin chilien bien sûr, et « gringrins ») because ce soir, en compagnie des brésiliens, d’Antonio et des propriétaires : Luis et Maria-Eugenia : apéritif dinatoire dans le jardin. Les festivités commencent vers 21h00 et se termineront à 3h00 du mat dur dur dur et un peu bobo tête le lendemain matin!!!!. Nous avons passé une super dernière soirée à Hanga Roa! et on a vraiment apprécié l’Ile de Pâques (peu de monde, ambiance latino très sympa, sites splendides, habitants cools ….)

Demain départ pour Santiago : 1ère étape de notre séjour sur le continent sud-américain.

29 réflexions sur “Ile de Pâques / Rapa Nui”

  1. Bonjour Daniel et Fanette,
    Il y a un bon moment que je ne vous ai pas envoyé un petit (pourquoi un petit d’ailleurs) coucou…
    Plein de choses se sont passées (déménagement, privation de téléphone) depuis 1 mois 1/2,
    mais ça y est je retrouve un peu mes esprits…
    Je suis ravie de voir que pour vous c’est toujours aussi super et de ce fait pour nous aussi, on admire, on lit les commentaires avec autant de plaisir qu’au premier jour et on savoure…
    Si vous pouviez nous expédier un peu de soleil ça ne serait pas de refus car il pleut et il fait nuit à 16h30, on ne profite de rien. Enfin il ne faut pas toujours se plaindre, ça pourrait être pire, c’est ce qu’on se dit pour se remonter le moral.
    Profitez et continuez à nous faire rêver on compte sur vous.
    Bisous et encore bisous et très bonne année 2018

    • Alors Marie tu as quitté Cran pour rejoindre Meythet on suppose…
      Promis on fait le maxi pour continuer à vous faire voyager et rêver. Nous nous rêvons éveillés et on se régale.
      On te souhaite une belle année 2018 qui nous reverra en Haute-Savoie. On t’embrasse très fort

  2. Hello les 7-4
    Trop tard pour vous souhaiter un bon Noël 😞 Mais je ne sais pas pourquoi la technologie a décidé de mettre vos notifications mail dans les indésirables 😡 Nan mais Ho ! Sont pas indésirables les copains qui nous font voyager et rêver 😉
    Bon passage à la nouvelle année (qui verra votre retour… Ou pas 😉😂) au Chili
    Vais me pencher plus avant sur vos photos, qui semblent encore magnifiques, quand j’aurai 2 mn (papy/mamy c’est un boulot à plein temps en cette période surchargée 😂😂 )
    Bisous des Huns 💋

    • Salut les Huns qui sont d’ailleurs deux. On était aux 400 coups car pas de nouvelles de Tatie Babeth et Oncle Philou. Ouf la raison invoquée est recevable MDR.
      Si si on confirme le retour est prévu pour avril 2018. Sniff
      On vous fait plein de bisous et see you next year. Happy new year
      Les 7-4 du Chili

  3. Bonjour à vous grand voyageurs, j’espère que vous allez bien, que de belles destinations vous avez fait jusqu’à présent, et c’est pas fini. Je vous souhaite encore de belles aventures pour cette nouvelle année 2018 à venir. Merci pour ce partage, on rêve un peu en vous lisant ! Gros bisous à tous les deux.
    Jean Luc et Marie Jo B.

    • Bonjour à vous deux. Merci pour vos gentilles appréciations qui nous font très plaisir. On continue sur notre lancée, mais que le temps passe vite. Déjà 8 mois alors on profite encore. Gros bisous à vous deux et aux garçons. Belle année 2018.

  4. Hello les savoyards !
    les bretons vous souhaitent un joyeux Noël à tous les deux et BONNE ANNEE 2018.

    Bises à toutes les deux.

    • Holà les Bretons, Merci beaucoup plein de bonnes choses à vous deux, et à la famille. Nous espérons que nous pourrons nous voir en 2018. En fait la Bretagne n’est pas loin de l’Amérique du Sud (lol) je vais essayer d’y traîner Daniel. Grosses bises et KENAVO

  5. Superbe !
    Comment déplaçaient-ils ces statues si immenses ?

    Bonnes fêtes de Noël en Amérique du Sud !

    • Patrice, malgré nos recherches on n’a pas eu de réponse : ça fait partie du mystère de Rapa Nui et franchement c’est bien comme ça: on continue à rêver.
      Bonnes fêtes à toi depuis Valparaiso et le reste du Chili.

  6. Bonjour à vous les voyageurs du bout du monde!vos belles images éclairent nos jours quand le soleil tarde à pointer ses rayons !vos places sont réservés pour le grand jour et en attendant je vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année .😇 bisous à vous deux et à bientôt pour une autre destination Sylvette et Huberti

    • Coucou Merci pour les places on savait qu’on pouvait compter sur toi Sylvette. On sera là pour admirer le travail de cette année de chorale. On profite du soleil au maximum. On vous souhaite de bonnes fêtes en famille. Bises à vous deux depuis Valparaiso.

  7. Bonjour Marie et Daniel paysage en couleur pour vous en noir et blanc pour nous

  8. Coucou les voyageurs,
    Que de belles choses encore, on ne se lasse pas de lire vos commentaires et de voir vos photos, merci de nous faire participer autant à votre tour du monde.
    Ces moaï (un S ou pas ??) sont impressionnants.
    Et alors les élans (là il faut un S !) sont tout beaux (enfin c’est vous qui êtes tout beaux !). toujours la forme.
    Nous vous souhaitons un très joyeux Noêl à la mode chilienne !!!
    Gros bisous, terminez bien l’année et on se retrouve en 2018.
    Catherine et Jacques, Nathalie, Laetitia, Baptiste, Jules et Clémentine, Laurent, Alexane et Valentin.

    • Merci à vous tous. Vos commentaires nous touchent. On a passé un bon Noël au soleil au bord de l’océan pacifique, même si la famille nous manque. A l’année prochaine qui arrive à grands pas. Gros bisous de Valparaiso.

  9. C est un plaisir de vous lire au fil des mois ! Merci pour ce partage.
    Céline (la dame des oreilles de la maman de Marie)

  10. Ce doit être magnifique de voir en vrai cette île de Pâques dont on a souvent admiré les photos.
    Bon Noël à Santiago!
    Il y a de la neige en montagne mais il n’y en a plus chez nous.
    Amitiés

    • Merci c’était magique : on a vraiment apprécié. Nous sommes maintenant à Valparaiso pour Noël sous le soleil et la chaleur : la neige ne nous manque absolument pas. Amitiés

  11. et bien franchement, je vous trouve plutôt pas mal sur la première photo quand on voit la description du décalage horaire et du manque de sommeil!! magnifique votre reportage sur cette ile si particulière!
    très bon noël à vous!!!

    • Merci Danielle t’es gentille et on te remercie d’être une lectrice fidèle. Nous on suit le travail de la chorale et bravo. Joyeuses fêtes à tous

  12. Joyeux Noël à vous aussi…Merci pour les belles photos et les commentaires très intéressants..