CHILI : San Pedro de Atacama / Santiago

2 janvier : Départ en bus pour San Pedro de Atacama  (SPA). Confortablement installés en classe « semi-cama » nous sommes prêts pour 16 heures de bus à travers les montagnes et déserts du nord du Chili. Après un stop à Capiapó, ville devenue « célèbre » suite à l’accident dans une mine en 2010 (33 mineurs restés bloqués sous terre pendant 69 jours), nous nous mettons en siège couchette et hop on dort jusqu’à 7 heures du matin.

3 janvier : Arrivée à 8h00 du matin, pas trop fatigués, nous rejoignons notre hôtel  » La Casa de José « . Notre chambre est prête : nickel une bonne douche et nous voici partis arpenter la rue principale de S.P.A. : Caracolès dans laquelle nous trouvons l’agence Estalla del Sur avec qui nous traitons pour notre sortie en Bolivie. Nous allons faire une petite sieste car la chaleur est très forte : on est mieux au frais dans la chambre. Après ça Daniel pique une tête dans la piscine de l’hôtel, avant une petite balade pour admirer le volcan Licancabur (5 920 m), le Sairecabur (5 971 m) et les Andes environnantes : quel spectacle !!

4 janvier : Aujourd’hui Valle de la Luna, seule sortie que nous ferons dans le désert d’Atacama, région la plus aride de la terre. (0,8mm d’eau l’année dernière). Nous achetons la prestation à l’agence Flamingo que nous a recommandée la gérante de l’hôtel.

16 heures : départ en minibus pour la Valle de la Luna qui se trouve dans la réserve Nationale Los Flamencos (créée en 1982). Dans la Valle de la Luna : ni humidité, ni flore, ni faune sauf le liolaemus (une espèce de lézard). Les paysages sont impressionnants. Du sommet de la grande dune la vue sur le désert est magique. Après 3 bonnes heures de visite, nous partons vers le Mirador du Coyotte où nous pouvons admirer le coucher du soleil sur les Andes (mais un peu trop de monde à notre goût). Nous nous en sommes mis plein les yeux. On rentre bien poussiéreux à l’hôtel, enchantés par cette sortie.

5 janvier : Nous voici partis pour la visite de l’église du village, dont on ne connaît pas la date exacte de construction, mais qui était déjà une paroisse en 1641 (déclarée monument national en 1951). Ses murs sont en adobe, du bois de chañar et d’algarrobo, boue et paille pour le toit recouvert ensuite de bois de cactus. En continuant la balade nous rencontrons un vieux monsieur (Ramón) avec qui nous discutons un bon moment, il nous fait « goûter » le fruit du chañar : très doux et légèrement sucré. Fruit qui entre dans la composition d’un sirop contre le mal de gorge : Arrope et qui était énormément consommé par les indiens Atacamá. Un moment bien sympa d’échanges malgré l’espagnol débutant de Marie (çà s’améliore petit à petit). On rentre à l’hôtel : préparation des sacs pour le voyage en Bolivie (nous ne prendrons que le strict nécessaire, nos gros sacs restent à l’hôtel).

6 janvier : Nous sommes prêts à 7h15 devant l’hôtel comme convenu, mais on n’a pas encore pris le rythme de l’Amérique du Sud : en fait le minibus vient nous chercher à 7h50 !! (purée on aurait pu dormir 1/2 heure de plus). 1ère direction : la douane chilienne pour les formalités de sortie, puis route vers la frontière Bolivienne (Hito Cajõn) où tous les minibus et les 4×4 déversent leurs occupants : queues pour formalités d’entrée ou de sortie de Bolivie sous un beau soleil mais avec pas mal de vent frais!!. Changement de véhicules : nous prenons un gros 4×4 Toyota : nous sommes 6 (2 colombiennes, 1 Suissesse et nous avec notre chauffeur guide).

Le passage de la frontière :

Nous voici à l’entrée de la Reserva Nacional de Fauna Andina Eduardo Avaroa (superficie de 7147 km²) – altitude moyenne : 4000 mètres, température de 3°C avec le soleil !!!! .  Paysages grandioses : montagnes arides, volcans, lagoons (white Lagoon, Green Lagoon).

Premier stop pour une trempette dans les sources d’eau chaude en plein air « Polques Hots Springs » (l’eau est à environ 29°). « La teneur élevée en minéraux dans l’eau peut soulager les symptômes de l’arthrite et les rhumatismes » c’est donc aussi bien que les fameuses moules vertes de Nouvelle Zélande !!!!  On s’y est plongé avec délice (on sait jamais si cela faisait de l’effet 😍).

Après nous être séchés et rhabillés en 4ème vitesse (fait frais à cette altitude malgré le soleil), nous reprenons le 4×4 pour nous rendre dans la Vallée des Geysers (Altitude 5005 m), le souffle court et le pas lent nous visitons le site. Nous testons les feuilles de coca : çà aide, mais pas bien bon au goût .

Arrivée à Huallajara, petit village perdu où nous installons nos affaires dans le dortoir du refuge/hôtel : basique de chez basique (1 WC et 1 lavabo pour 15 et pas de douche!!!!).

Après le repas (poulet purée de pomme de terre) qui nous fait le plus grand bien, nous repartons en direction du Red Lagoon où nous admirons flamants roses, lamas et super paysage. Nous marchons très très tranquillement pour éviter d’avoir la respiration coupée et des battements de cœur, pendant 1 heure : altitude égale à celle du Mont Blanc, il fait très frais et surtout énormément de vent.

Ensuite retour au chaud pour thé et/ou tisane et repas pour les plus affamés. La nuit fut assez difficile pour Marie et pour d’autres personnes du groupe : mal des montagnes (gros maux de tête, palpitations : mais pas vomito ouf!). Daniel lui dort comme un sonneur, le veinard.

7 janvier : Bon anniversaire à la petite Céleste. Réveil un peu dur, les maux de tête sont toujours là, mais nous allons descendre un peu ça va s’améliorer. Toilette plus que succincte, rappel : un lavabo eau froide pour 15 personnes (merci les lingettes). Nous repartons pour la suite : les paysages sont toujours aussi impressionnants (Stone Tree, Siloli Desert, Hediondan, Julaca Train Station..) Arrêt à la gare Colcha »K » où nous testerons la bière au quinoa (spécialité locale : pas mauvaise). Ce soir nous dormons au Tambo Loma Salt Hotel au plein cœur du Salar de Uyuni. : les murs sont bien en sel, nous avons une chambre individuelle, une douche chaude, un bon repas : un bonheur simple. Dodo : extinction des feux à 22h00 : demain debout très tôt : départ à 4h30.

8 janvier : mince pas entendu le réveil : debout en quatrième vitesse, heureusement tout l’équipement était prêt. En 10 minutes : nous sommes au rendez-vous (ouf nous ne sommes pas les derniers). 5h00 : départ sous la pluie (orage dans la nuit) et nous prenons la route pour nous rendre sur le Salar de Uyuni : situé dans les Andes au sud-ouest de la Bolivie, c’est la plus grande étendue de sel du monde sur 11000 km² composée de sel d’un blanc éclatant, de formations rocheuses et d’îles. Ce désert est né de l’assèchement d’un lac préhistorique. C’est fantastique l’effet miroir dû à la pluie. On parcourt des kilomètres et des kilomètres en 4×4 avec arrêts photos, c’est féérique. Nous sommes ébahis, nous n’irons pas jusqu’à l’île Ina Huasi : trop d’eau. Petit déjeuner sur le Salar les pieds dans l’eau. Nous avons passé un super moment : on s’est amusé comme des gamins pour les photos avec le soleil qui est revenu.

Nous reprenons la route, nous nous arrêtons à Colchani (village artisanal traditionnel)

puis en route pour Uyuni pour la pause déjeuner avant d’aller visiter le cimetière des trains : les vieilles locomotives du début du 20ème siècle, qui servaient à transporter le minerai d’argent des mines alentour, finissent leur vie ici.

Retour à Uyuni où nous laissons une grande partie du groupe qui continue sur la Bolivie et récupérons 4 autres personnes qui comme nous rentrent sur SPA. Ce soir nous dormons à Villa Mar dans un « hôtel » situé à 4110 m d’altitude. Après un bon repas réparateur (une chorillana miam miam) direction chambre. Il fait très frais, mais nous avons une super épaisseur de couverture et avec un bonnet sur la tête on fait un gros dodo.

9 janvier : Pas de panne de réveil ce matin départ à 4h45, après une toilette très sommaire à la lingette (psitt nous sommes les premiers 😍). Après 5 heures de route avec un conducteur type pilote de rallye (pointes de vitesse à 120 km/h sur les pistes), nous arrivons à la frontière et direction SPA pour un repos encore réparateur avant le retour demain sur Santiago. On a vraiment adoré cette « aventure » de 4 jours en Bolivie en compagnie de personnes très agréables.

10 janvier : Nous partons en bus pour Santiago : Départ à 10h15 pour environ 23 heures de bus. Nous avons choisi de faire le voyage en catégorie « Premium » : la classe, c’est quasiment identique aux sièges de la catégorie Business dans les avions. Nous pouvons incliner nos sièges à 180° avec petit matelas, couverture et rideau pour être tranquille. Nous retraversons le désert d’Atacama. Dans la région d’Antofagasta (que nous avions traversée de nuit à l’aller) les paysages sont grandioses. Vers 22h30 tout le monde se couche.

11 janvier : Réveil vers 7h00, bien reposés (pas fatigués comme après une nuit en avion), même si nous avions dans le bus un champion du monde des ronflements. On nous sert un petit déjeuner (la classe on vous dit) avant d’arriver à Santiago vers 9h. Nous repartons chez Léo et Cécil (Airbnb) pour 3 nuits (lessives, courses et relax).

12 janvier : Aujourd’hui visite du Palacio de La Moneda qui se trouve sur la place de la Constitution. La Moneda est le siège de la présidence du Chili depuis 1845 et de 3 ministères. C’est l’un des bâtiments les plus remarquables jamais construits (1784 architecte italien Joaquin Toesca) par les Espagnols dans leurs colonies en Amérique latine. Il est utilisé à l’origine comme hôtel des finances. La Moneda fut partiellement détruite par les bombardements du coup d’État (dirigé par Pinochet) le 11 septembre 1973 qui a entraîné le suicide du Président Salvador Allende. La Moneda a été restaurée et réhabilitée en mars 1981. Après une heure de visite, nous partons au marché et rentrons tranquillement à pied à l’appartement.

13 Janvier : dernière journée de découverte de Santiago. Nous visitons le Musée des Beaux Arts et des Arts Contemporains, puis Le Musée de la Mémoire et des Droits Humains consacré aux crimes du régime Pinochet. Ce musée fut inauguré en 2010 par Michelle Bachelet (présidente de la république). Deux visites complètement différentes mais combien intéressantes. 

Et voilà notre découverte de la partie Nord et de la partie centre du Chili se termine. On a beaucoup apprécié et on quittera ces régions avec une pointe de regrets.

Demain nous partons pour Puerto Montt et l’île de Chiloé.

 

24 réflexions sur “CHILI : San Pedro de Atacama / Santiago”

  1. Notre rêve avec mathieu ! Merci pour les belles photos, cela nous donne encore plus envie d’y aller. (J’aime bcp tes photos au Salar. !) Profitez bien. Gros bisous

  2. Merci de nous faire vivre de superbes moments, c’est un vrai bonheur de vous suivre

    Cordialement

    Sylvie (La Basse !!!)
    A la chorale c’est le début du stress mais on va y arriver !!!!!

  3. Quelles magnifiques décors et photographiés avec art !
    Quelle évasion pour ceux qui restent en Haute Savoie !
    Continuez à m’émerveiller, 😘Catherine

  4. magnifique!! j’adore les « drôles » de photos!!! et ce paysage, on vous dirait posés sur un lac gelé!!
    bisous à vous deux

  5. Salut les amis, moi je connais, mais vous donnez l’envie à tous d’aller dans ce coin du monde pour y découvrir ces merveilleux paysages.
    Pour votre prochaine étape, sur l’ile de Chiloe, n’oubliez pas les K-way, mais je pense que l’on a du vous le dire.
    Bon vent et ramenez de belles photos d’églises en bois, typiques de l’ile.
    Michel

  6. Toujours aussi agréable de lire les récits de voyage qui cette fois-ci ne manquent pas de sel!!
    Amitiés

  7. Hello les amis , à votre retour , vous m’expliquerez comment vous faites pour vous souvenir de toutes ces journées trépidantes et au détail près!
    Trop forts vous êtes!
    Bonne continuation
    Jojo

    • Quand on te dit qu’on est fort 😛 mais on te donnera notre secret. Pstt ne le dis à personne c’est la bière c’est plein de levure pour la mémoire. Lol.
      Bises a toi notre Jojo.

  8. De l’histoire, de la géo, des clins d’œil (à Clement avec les dinosaures on dirait, aux verres luisants avec la bouteille 😜, À Jean dans la loco…) des photos magnifiques de paysages somptueux, vous nous gâtez ❤️ Dites moi, il l’a adopté le ptit lama (?) qui chemine auprès de lui, Daniel ? 😭
    Contents de vous avoir vus et « presque » entendus 😉

  9. Tellement beau…..
    on vous embrasse fort …
    Votre fan club de Choisy

  10. C’est juste magnifique! on se croirait dans Pékin express! quelle aventure! Marie as-tu pensé à Camille avec la panne de réveil?!?

  11. Çest vraiment un magnifique voyage!!! Merci pour tous ces commentaires et photos. Profitez!!!! Gros bisous!!!!