Melbourne, Sydney, c’est dans la poche « Aussie »

MELBOURNE : la ville (État : Victoria) a été fondée par des colons libres en 1835, elle est tout d’abord une zone d’agriculture, mais deviendra vite une ville lors de la ruée vers l’or au Victoria dans les années 1850. « Melbourne la merveilleuse » est devenue la plus grande ville d’Australie en 1865, mais Sydney la dépasse au début du 20ème siècle. Melbourne a servi de siège au gouvernement fédéral en 1901, jusqu’à ce que le parlement fédéral se déplace dans la nouvelle ville de Canberra en 1927. Le grand Melbourne compte 4 500 000 habitants (+ 2 pour quelques jours 😂)

1er octobre : Nous voici sur le départ de Brisbane. Nous avions réservé le même taxi qu’à l’aller pour nous rendre à l’aéroport, M. Singh, très gentil, nous a préparé des douceurs : barres chocolatées et bonbons Lindt au chocolat miam miam. Comme on nous l’avait dit, nous partons vers l’hiver en allant à Melbourne. Et bien ce n’est pas complètement faux. Il nous a fallu ressortir les polaires, il ne fait que 15° en pleine journée. Nous avons également changé d’horaire +1 heure. C’est parfait nous aurons la même heure à Sydney et en Nouvelle Calédonie. En arrivant à l’aéroport d’Avalon, nous prenons le Shuttle bus qui nous conduit à Southern Cross Station d’où nous prenons un taxi pour l’appartement Airbnb, situé sur St Kilda Road. On s’installe dans un appartement neuf très confortable, et puis allons faire quelques provisions pour nous sustenter un peu. Nous passerons une soirée calme et une bonne nuit de repos.

2 octobre : Nous partons à pied à la découverte de Melbourne. Arrivés sur Federation Square (au bord de la Yarra River) devenu un lieu incontournable où se retrouvent les  habitants de Melbourne, il y a foule. Il s’agit des supporters et joueurs professionnels de l’équipe de rugby à 13 de Melbourne (Melbourne Storm) qui est devenue hier soir championne d’Australie 2017 en gagnant contre les Cowboys North Queensland. Un vrai show à l’américaine, avec bars, musique, pom-pom girls etc….

Nous laissons tout ce beau monde pour monter dans le tramway n° 35 (circle line) qui passe par tous les points intéressants de la ville. C’est une bonne première visite de cette ville « so british », avec le soleil au rendez-vous, même si les températures sont fraîches. Nous sommes au printemps !

Nous déambulons dans le centre ville, allons jusqu’à Hosier Lane : c’est une ruelle renommée pour son « street art » : tags, installations artistiques sur le thème de la politique et de la contre-culture, qui changent très souvent forcément. Nous rentrons tranquillement à pied à l’appartement. Belle journée de découverte, mais il a fallu se réadapter au climat frais et c’est un peu difficile après plusieurs mois sans utiliser une veste polaire.

3 octobre : Il fait beau et « relativement » bon, nous partons « pédibus cum jambus » (quelle culture !!!)  jusqu’à St Kilda beach, nous traversons le St Albert park, puis le quartier de St Kilda qui nous fait penser à l’Angleterre avec ses maisons en briques rouges à bow-windows. Le secteur est sympa, très animé. Nous arrivons devant le Luna Park qui fut le premier parc d’attractions d’Australie ouvert en 1912. Les montagnes russes en bois  n’ont jamais cessé de fonctionner depuis leur ouverture (elles ont quand même été rénovées et mises aux normes de sécurité, enfin on l’espère). Nous voici arrivés à la très jolie plage de St Kilda, mais il n’y a pas grand monde dans l’eau (on n’a pas eu le courage de la goûter). Une petite colonie de manchots pygmées a élu domicile sur le St Kilda Pier, mais pas de bol ils devaient être en vacances car aucun manchot à l’horizon. Dommage, nous continuons notre marche et nous arrêtons déguster un fish & chips (spécialité de Melbourne) : un régal, très copieux comme tous les plats australiens et même Daniel spécialiste international reconnu du poisson a apprécié (👌). On continue jusqu’au quai où est amarré le Spirit of Tasmania qui assure la traversée de Melbourne à Devon en Tasmanie et nous prenons le chemin du retour en traversant de très jolis quartiers aux maisonnettes toujours so british. On ne se croit pas du tout dans une ville de 4,5 millions d’habitants. Nous arrivons à l’appartement assez « las » après cette balade d’environ 16 km et on se dit qu’il serait peut être intéressant d’utiliser les transports en commun de temps en temps (lol).

4 octobre : aujourd’hui nous débutons la journée par la visite des passages couverts (appelés Arcades) de Melbourne. Comme à Paris, ces arcades abritent des boutiques, des restau. etc…. Nous partons de Campbell Arcade (ou Degraves Subway) qui date de 1956 (bof, pas emballés), puis Block Arcade (1891) qui a été bâtie selon le modèle de la « Galleria Vittorio Emanuele de Milan »  : elle est pavée de mosaïques, on y trouve un salon de thé réputé : Hopetoun Tea Rooms devant lequel s’est déjà constituée une file d’attente. Nous allons ensuite vers la Royal Arcade, puis Union Lane (encore du street art), Manchester Unity Arcade. Nous « grimpons » jusqu’au Paris End : une rue où vous trouvez toutes les boutiques de luxe de Melbourne, installées dans de vieux buildings de style colonial.

Après ces visites, nous prenons le tram (on a retenu la leçon de la veille) jusqu’au Carlton Gardens (joli parc de 76 hectares), où se trouve le Royal Exhibition Building édifié pour l’exposition universelle de 1880 (inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2004). C’est ici que le drapeau australien flotta pour la première fois en 1901. Juste à côté de ce bâtiment, se trouve le Musée de Melbourne qui est le plus grand musée de l’hémisphère sud. On s’est promené dans le parc, avant de reprendre le tram (toujours en mémoire la décision de la veille) pour nous rendre dans le nouveau quartier de Dockland & Waterfront City de Melbourne. Ce quartier de bâtiments neufs (gratte-ciel et marinas) est assez sympa. On apprendra plus tard que depuis quelques années en Australie, il y a une frénésie de constructions notamment par des investisseurs asiatiques, mais beaucoup de bâtiments sont inoccupés.

5 octobre : Direction Queen Victoria Market, un des plus grands marchés de la ville. Joli marché où tout est propre, bien rangé, beaucoup de produits locaux, mais également beaucoup de produits « made in China » qui sont souvent achetés par les chinois en vacances : du producteur au consommateur !

Nous avions l’intention de faire une balade sur la Yarra River, mais le temps est hivernal, nous renonçons pour aujourd’hui. La Yarra River est le fleuve qui traverse Melbourne, dont l’embouchure se situe dans la baie de Port Philipp. Les aborigènes Wurundjeri l’appelait Birrarung. Nous allons « traîner » dans les rues et même si le soleil est revenu, il fait froid. Nous rentrons à l’appart. nous mettre au chaud. Nous songeons à ériger une statue afin de remercier l’inventeur de la veste polaire, bienfaiteur des marcheurs.

6 octobre : notre dernière journée à Melbourne commence sous la grisaille on se croirait dans une région bien connue de l’ouest de la France (dixit Daniel), puis miracle le temps s’améliore.

Nous décidons de prendre le bateau afin de nous rendre à Williamstown, qui se trouve à 9 km en face de Melbourne. La balade sur la rivière Yarra est sympa, on traverse de jolis quartiers de Melbourne, on passe sous des ponts très bas, surtout ne pas se mettre debout pour faire des photos sinon plus de tête.

On quitte la Yarra River et pénétrons dans le port de commerce où des milliers de containers attendent d’être embarqués sur d’immenses porte-containers. Quand on navigue dans la baie, ça brasse un peu mais on tient le coup on est de vrais marins maintenant !!!. On arrive à Williamstown, qui a un charme un tantinet désuet, on se croirait dans les années 60/70, la vue sur Melbourne y est superbe.

Nous partons jusqu’à Point Gellibrand : lieu où les premiers colons se sont installés en 1836. Nous traversons le joli parc qui se situe face à Hobsons Bay. Jolie balade, bien ventée.

Après un très bon fish and chips devant le port, nous reprenons le bateau et  direction l’appart. pour faire les sacs.

Demain en route pour Sydney.

SYDNEY : C’est en 1770, que James Cook a accosté à Botany Bay. Mais c’est en 1788 que les Britanniques revinrent, cette fois pour s’installer. La First Fleet (Première
Flotte), commandée par le capitaine Arthur Phillip, se composait d’un équipage hétéroclite de convicts (forçats), soldats et bétail. À son arrivée à Botany Bay, Phillip, déçu par ce qu’il découvrit et notamment le manque d’eau potable, ordonna à sa flotte de mettre le cap sur le nord, où il trouva “la plus belle baie du monde”. Ils abordèrent à Sydney Cove le 26 janvier, devenu le jour de la fête nationale, l’Australia Day (surnommé par de nombreux Aborigènes “Invasion Day”– le “jour de l’Invasion”) cf Lonely Planet.

7 octobre : Nous atterrissons à Sydney en début d’après-midi, il fait bon ça change du « pôle sud melbournien« . Nous prenons le train jusqu’à Wynyard où nous logerons les deux premières nuits au Siesta Hotel (auberge de jeunesse si, si, même les vieux peuvent y séjourner) idéalement située dans le CBD (principal quartier d’affaires de Sydney). On cherche un restau mais rien d’ouvert dans ce quartier qui vit principalement du lundi au vendredi (nous sommes samedi) on finira au Mc Do, car ventres affamés n’ont pas de scrupules !!!!!!!! Nous allons jusqu’à Darling Harbour. C’est l’ancien quartier des docks industriels qui a été rénové. On y trouve maintenant, des bars, des restaurants. Les gens s’amusent, boivent des verres en terrasses, dansent sur les bateaux qui naviguent dans la Cockle Bay : ambiance très festive sous le soleil couchant. Nous continuons notre découverte et allons jusqu’à Pyrmont Bay. Nous rentrerons à l’hôtel en traversant la baie par le Pyrmont Bridge qui relie les deux rives de la Cockle Bay.

8 octobre : Le temps est moyen, avec un peu de soleil, nous nous dirigeons vers l’opéra, situé dans le port de Sydney (l’endroit précis s’appelle Bennelong Point). Conçu par l’architecte danois Jørn Utzon l’opéra est classé au Patrimoine mondial, c’est un des symboles de Sydney et de l’Australie. Son toit constitué d’1 056 006 tuiles de céramique blanche est connu dans le monde entier. Nous sommes dimanche, énormément de monde se promène autour de l’opéra, sur le quai. Nous nous arrêtons boire un verre en admirant l’opéra ainsi que le célèbre Sydney Harbour Bridge.

Après cette petite pause, nous partons en direction de Mrs Macquarie’s Point (dans les Royal Botanic Gardens) à la pointe de Farm Cove (une des baies de Sydney). Le temps est gris (dommage pour les photos), mais la vue sur l’opéra et les gratte-ciel est top. Nous nous baladons tout au long de la baie, puis retournons vers notre chambre en passant par hasard par l’hôpital de Sydney où se trouve un pub ouvert à tous, avec des musiciens de jazz qui jouent dans la cour, sympa comme centre hospitalier. Nous avons envie de retourner vers Darling Harbour, mais la pluie nous stoppe en chemin. Demi-tour pour refaire nos sacs, car demain nous partons pour les Blue Mountains.

9 octobre : Nous prenons le train pour Katoomba, dans les Blue Mountains, classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

L’évaporation de l’huile des eucalyptus forme une légère brume bleutée, qui a donné son nom à ces montagnes de grès. Elles se situent à environ 100 km à l’ouest de Sydney soit 2 heures de train, elles culminent au One Tree Hill (1111 m). Leur  superficie est de 1436 km² et font partie de la Cordillère australienne. La forêt est très dense, avec des gorges très profondes, des endroits difficiles d’accès. On peut facilement s’y perdre si on n’a ni carte ni boussole (ou si on ne sait pas s’en servir 😋). Nous arrivons tôt au Blue Mountains Backpacker Hostel. La chambre que nous avons réservée est déjà prête, super nous posons nos affaires, et partons illico en balade. Direction Scenic World, où nous emprunterons le Scenic Railway. Ce train descend vers la Jamison Valley, dans la forêt tropicale, sur 310 m mais avec une pente à 52°, en passant à travers un tunnel creusé dans la falaise, sensations fortes garanties. Nous marcherons sur les circuits aménagés pendant une bonne heure et demie. Il y a des arbres magnifiques (dont on n’a pas retenu tous les noms), des fougères arborescentes gigantesques. Pour soulager nos articulations, nous remonterons par le téléphérique.

Comme nous avons encore envie de marcher et surtout de profiter du beau temps, nous partons en direction de : Echo Point, une plateforme d’où la vue est superbe, mais beaucoup de monde. Nous admirons la vue et partons vite en direction des rochers appelés « Three sisters » (3 sœurs). Selon la légende ces 3 rochers seraient trois sœurs qui auraient été changées en pierre par un sorcier qui voulait les protéger des avances de trois jeunes hommes. Mais pas de chance pour elles, le sorcier est mort avant de leur redonner forme humaine !! Il faut emprunter un escalier aux marches bien raides pour arriver jusqu’au Honeymoon Bridge qui permet d’accéder au premier rocher des 3 sisters. La vue est époustouflante (surtout que le vent y souffle bien). Retour à Katoomba, où les magasins sont déjà fermés, il est plus de 17h00!!!  pour un peu de repos avant d’aller manger une bonne pizza locale (ouf,  Daniel n’en n’avait pas encore mangé en Australie et il commençait à devenir grognon lol), puis dodo bien mérité.

 

10 octobre : au réveil, pas bien beau, ni bien chaud. Comme deux parfaits touristes en goguette dans les pays soi-disant chauds, nous sommes sortis pour prendre notre petit déjeuner en t-shirt : on s’est bien caillé. Après avoir enfilé la polaire, nous avons pris le train pour Leura, jolie ville pas bien loin de Katoomba. Dès notre descente du train, nous partons d’un bon pas pour une randonnée (facile) dans le bush, le soleil est revenu et il chauffe. Nous nous arrêtons aux cascades de Gordon Falls, puis de  Bordon Falls, pour arriver enfin à Sublime Point qui porte vraiment bien son nom, la vue sur le parc naturel des Blue Mountains est extraordinaire, avant de repartir jusqu’à la gare pour rentrer à l’hôtel . Nous tenons à remercier beaucoup Simone et Eric (des copains randonneurs d’été et d’hiver) qui nous avaient recommandé d’aller dans les Blue Mountains. 👏

11 octobre : au réveil : frais et crachin, pas grave, le temps d’un vrai english breakfast au Pomegranate Cafe ça se lève (peut-être l’effet de la marée 😂), nous allons visiter Katoomba, Daniel en profite pour aller chez le coiffeur du coin très sympa, et comme d’habitude sa nouvelle coupe est une réussite totale. Nous reprenons le train pour Sydney. Cette fois-ci, nous logeons dans le quartier de Redfern, proche de la gare centrale où nous avons réservé un appart. en Airbnb. On s’installe dans un super logement avec terrasse couverte, piscine (pas utilisée) et partons repérer les lieux et faire quelques courses pour nos repas, le quartier est sympa, très vivant. Il fait beau et chaud. Journée pas trop chargée : ça fait du bien.

12 octobre : Nous partons jusqu’à Bondi Beach . C’est parait-il une des plus belles plages du monde. C’est en tout cas la plus célèbre plage de Sydney et la plus près du centre (environ 8 km). Il y a beaucoup de monde, quelques rares baigneurs (l’eau est à 18°) , des surfeurs, des bodybuilders, etc…. C’est vrai : c’est très beau. Nous partons pour Clovelly Beach par le chemin aménagé qui suit le littoral. Nous arrivons à Tamarama beach, puis Bronte beach. Le chemin, qui a été très endommagé par une énorme tempête en juillet 2016, est coupé, nous prenons une déviation qui traverse le cimetière de Waverley, ça change d’ambiance. Pour rejoindre Clovelly Beach, nous passons à côté du Clovelly Bowling Club où des personnes sont en train de jouer, bien entendu, au  » lawn bowling »  jeu qui ressemble à la pétanque, mais avec des boules et un cochonnet plus gros, qui se joue sur l’herbe et exclusivement dans les pays du Commonwealth. Nous nous sommes arrêtés sur le promontoire au-dessus de la plage de Clovelly afin d’admirer à nouveau les baleines. C’est toujours aussi magique.

Nous retournons au centre ville afin d’aller prendre le ferry qui nous emmène sur Manly. (Le nom de ce quartier vient de la façon dont le gouverneur Phillip décrivit les autochtones qu’il rencontra sur place (manly = viril  !!!). La traversée (env. ½ heure) est vraiment top : l’opéra dont le toit brille sous le soleil, le Harbour Bridge, le Fort Denison (Appelé Pinchgut, ce fort était jadis le lieu de terribles châtiments. En guise d’avertissement, on laissait sur leur potence le corps des forçats pendus, ce qui terrifiait les Aborigènes). Nous débarquons sur le port de Manly, et filons vers sur la belle plage de sable doré. Nous nous dirigeons vers le bout de la plage et empruntons le sentier qui nous permet de traverser une partie du Sydney Harbour National Park. Là aussi la vue est époustouflante, et là aussi nous apercevons des baleines : c’est la fête. Nous n’avons plus le courage de faire le parcours complet (il faut environ 4 heures) ayant déjà bien marché aujourd’hui. Nous redescendons jusqu’à l’embarcadère, en passant par de jolies rues de Manly. Nous rentrons à l’appart. avec dans les yeux des images magnifiques. Superbe journée.

13 octobre : on a décidé de se la faire à l’australienne : cool, aujourd’hui. Nous allons à Watsons Bay par le ferry. Watsons Bay c’est le village de pêcheurs le plus ancien d’Australie (1788). Le ferry s’arrête à : Garden Island, Darling Point, Double Bay, Rose Bay, avant d’arriver à Watsons Bay. Pas mal de personnes viennent ici pour aller manger au restaurant Doyles (terrasse avec vue sur Sydney!!), des fish and chips… D’ailleurs une dame d’un âge respectable devait être très affamée, car elle n’a pas attendu que la passerelle soit correctement installée pour descendre du ferry, et hop plouf  dans l’eau. Oh my God ! What’s happen??  Bon plus de peur que de mal, elle a été repêchée par l’équipage du ferry (la gourmandise est un vilain défaut, na). Nous prenons le South Head Heritage Trail au bout de la plage de Camp Cove. Le sentier passe par d’anciens remparts, surplombe la Lady Bay Beach. On arrive ensuite au Hornby Lighthouse, un phare aux rayures blanches et rouges. On ne peut pas aller plus loin, car c’est un terrain militaire : défense d’entrer. La balade de retour est agréable. Et une belle journée de plus.

14 octobre : Le temps est maussade, même de la pluie. Début d’après-midi, nous allons rencontrer Thomas, le fils de Simone et Eric ( les copains de rando pour ceux qui ne suivent pas lol), qui vit à Sydney et qui s’est gentiment proposé de nous faire découvrir Coogee . Nous prenons le bus, mais gros embouteillages en route, la faute aux nombreuses personnes et voitures qui arrivent pour se rendre au Royal Randwick Racecourse pour assister à la course hippique de l’année. Tout le monde est sur son 31, les hommes avec la cravate et les femmes avec des tenues très habillées parfois improbables, et chapeaux. On se croirait au Derby d’Epson !!! Nous arrivons quand même à l’heure à notre rendez-vous.Thomas nous rejoint et nous allons boire un café tous les 3, nous discutons de la vie en Australie. C’est intéressant d’avoir le point de vue de quelqu’un qui vit là depuis longtemps. Ensuite nous partons nous balader en bord de mer. Le temps est frais et venteux, mais la côte est belle. Encore un grand merci à Thomas avec qui nous avons passé un très agréable moment, très instructif.

15 octobre : le temps s’est légèrement amélioré, moins frais. Nous ne pouvions pas quitter Sydney sans passer à pied sur le Harbour Bridge (nous n’avons pas fait l’ascension de l’arche, le prix individuel est exorbitant : 300 AUD env 200 € / personne, ça vire à l’arnaque à touristes). Mais depuis le pont, la vue sur la baie est vraiment belle. Nous nous baladons dans Kiribilli : de très jolies maisons en bord de baie avec vue sur l’opéra et CBD. Nous allons jusqu’à Mc Mahons Point. Il y a ici, comme à Melbourne, un Luna Parc au pied des immeubles. Nous y dégusterons une bonne glace. Ensuite dernier tour de ferry dans la baie, avant de découvrir un peu Barangaroo Reserve. Ce quartier, situé au bord de Pyramont Bay est en pleine réhabilitation, énorme projet qui devrait être terminé pour 2023 avec immeubles de bureaux et de logement. Le parc est déjà aménagé : tout piéton, sur plusieurs niveaux avec belle vue sur la baie. Après tous ces tours et contours etc…. nous reprenons le train pour l’appart. Il faut faire les sacs. Demain nous quittons l’Australie pour la Nouvelle Calédonie. Nous avons passé d’excellents séjours à Melbourne et à Sydney malgré quelques avatars climatiques vite oubliés, bien évidemment. Belles découvertes de cette partie de l’Australie : nous sommes ravis.

On conservera un très bon souvenir de l’Australie de par son mode de vie assez cool, les magnifiques paysages rencontrés, les gens sympas que nous avons croisés. Nous serions tout à fait disposés à poursuivre la visite de ce continent une autre fois (ou dans une autre vie lol). Moi je dirai une autre fois c’est plus sûr.

Ps : on précise pour les  » non-initiés  » que le terme « Aussie » qui figure dans le titre est le mot que les Australiens utilisent pour se dénommer et certainement pas une faute d’orthographe des rédacteurs de ce brillant article, comme d’aucun pourraient le penser re-lol.

Les prochaines nouvelles vous parviendront depuis le « Caillou »

 

23 réflexions sur “Melbourne, Sydney, c’est dans la poche « Aussie »”

  1. Hello,
    Si vous avez des soucis avec la maréchaussée, le frère de Dom est arrivé hier à Nouméa pour 3 mois en tant que garde mobile !!!
    Bises à vous deux

    • Coucou, on va essayer d’être de bons citoyens pour ne pas avoir à faire à la maréchaussée. Merci beaucoup on ne sait jamais
      Bisous à vous deux

  2. Hello tous les 2,

    Désolé également de ne pas être très présent dans les commentaires mais nous suivont, avec Cathy, périodiquement votre belle aventure.. et nous qui ne sommes pas retraités.. la vie est toujours aussi « speed » et le temps trop compté..
    Mais là, La nouvelle caledonie, nous attendons impatiemment votre récit.. gouter, si vous en avez l’occasion, le « CAVA » dans les « nakamal.. vous en trouverez sur Nouméa, c’est une expérience riche et forte.. à faire impérativement.. on attend les photos, vous ne verez plus le Caillou de la même manière. On vous embrasse tous les 2 et à très bientôt
    Cathy et Yannick

    • Hello les jeunes. Nous comprenons que vous soyez bien occupés c’est normal, pendant que les retraités se la coulent douce, les jeunes cotisent. Merci. Quoique bientôt on va cotiser pour vous! Nous irons, suivant vos conseils, goûter le Kava. Gros bisous à vous deux et aux enfants.
      A +

  3. Coucou j’espère que ca se passe bien nous commençons nos vacances chez papy et mamie de Sillingy , nous pensons très souvent a vous. Gros bisous Jade ,Louis ,Michou, Odilon et toute la famille ….

  4. salut,
    j’ai cru comprendre que Daniel parlait du temps breton le 6 octobre, quelle mauvaise langue !!!!
    nous continuons de vous suivre dans votre périple.
    Merci pour vos photos et divers commentaires historiques et personnels.
    Bises à vous deux
    les bretons

    • Salut les Bretons, et oui Daniel incorrigible sur la Bretagne (mais il dit que c’est pour rire), pas grave on ira quand même après ce tour du monde, car moi je suis fan.
      Nous vous faisons plein de gros bisous
      Ceux de la Yaute.

  5. Quand je pense qu’au début tu ne voulais pas y aller maman…
    En tout cas 1000 points pour l’humour!!! 🙂
    bisous

    • Mais si je voulais y aller, c’était les grosses vilaines bêtes qui me faisaient peur. Heureusement pas vues. Maintenant j’ai même envie d’y revenir. Merci pour l’humour tu sais que ça partie de notre quotidien
      Bisous à toi fillotte.

  6. Coucou les voyageurs…
    Je suis toujours aussi ravie de recevoir
    Les nouvelles, les superbes photos et les commentaires très documentés et quelques fois très drôles.
    Je ne vous ai pas beaucoup laisse de messages en ce moment (vous savez comme moi que les retraites sont toujours très occupés)
    Merci encore pour nous tenir au courant de votre quotidien.
    Prenez bien soin de vous et bonne continuation sur le caillou…
    Je vous embrasse

    • Coucou Marie-France
      Toujours ravis de recevoir de tes nouvelles. Merci pour tes gentils messages qui nous font très plaisir. Nous comprenons bien que les retraités soient débordés : on en fait partie :).
      Bisous à toi.

  7. Beau reportage, belles photos, bonne continuation aux voyageurs du bout du monde.Bises.

  8. Extra le « Welcome Marie & Stephane » ! Même en Australie ils n’ont jamais vu un prénom comme ça ! lol !
    Mon Dieu que j’ai ri du « plouf » de la gourmande !
    Gros bisous les voyageurs !

    • Et oui les gens sont toujours surpris par mon prénom. Même moi parfois LOL
      On ne l’avait pas écrit dans l’article, mais on a bien rigolé aussi (tu nous connais un tantinet moqueurs!!) de la chute de la gourmande. La pauvre ses chaussures sont restées dans l’eau. Daniel dit la prochaine fois elle mettra des palmes pour aller au restau.
      Gros bisous

  9. que de merveilleux paysages!!!! chaque endroit est une nouvelle découverte et merci beaucoup de nous en faire profiter!
    bisous à vous deux

    • Bises à vous deux, sommes heureux de faire partager cette belle aventure, et contents que cela vous plaise.
      Continue à bien répéter on sera là le 28 avril pour le concert de la chorale.

  10. Belle découverte et belles photos ! Merci !
    Portez-vous bien les « globetrotters »

    • Salut à toi. Oui jolie découverte que l’Australie. On comprend aisément que les jeunes qui y viennent étudier, aient envie d’y rester.
      A plus.
      Les Globe-trotters

  11. Merci pour ce tour du monde, je peux voyager depuis ma Haute-Savoie profonde.
    Et encore merci pour ce rêve que vous m’apporter.
    Profitez en bien. A très bientôt en Nouvelle Calédonie.
    La bise à tous les 2
    Patrice M.

    • Coucou nous sommes contents que nos articles te plaisent et te fassent rêver. Pour nous le rêve est devenu une belle réalité.
      On en profite et on savoure.
      Bises à tous les deux