Tonkatsu et Sushi au Pays du Soleil Levant : Tokyo

Le Japon, c’est le pays qui nous a fait le plus rêver. Il y a tellement de choses à voir que nous avons eu du « mal » à définir notre trajet. Honshū et Kyūshū seront les deux îles que nous visiterons.

Nous atterrissons le 20 juillet à Narita (un des aéroports de Tokyo) après 8h50 de vol. Comme nous ne pouvons avoir notre location Airbnb qu’à 15H, nous en profitons pour valider notre Japan Rail Pass qui va nous permettre de voyager en train à un prix « raisonnable », le train coûte très cher au Japon. Nous achetons également la carte Suica qui permet de prendre toutes les lignes de métro. A Tōkyō, le métro est géré par plusieurs compagnies privées. Nous avons téléchargé une application afin de nous y retrouver, ce n’est pas évident. Après un bon déjeuner réparateur (les nuits en avion sont peu reposantes !!!), nous prenons l’Express-line pour la station de Ningyocho près de laquelle nous allons résider pendant une semaine. Un monsieur très sympa, nous demande notre destination et après consultation sur son téléphone  nous conseille de descendre à la prochaine station, d’attendre 4 minutes sur le même quai et de monter dans le train de 14h29, celui dans lequel nous sommes ne s’arrêtant pas à la station Ningyocho. Tout a bien fonctionné, merci à lui. Nous prenons possession de notre studio très bien équipé et très bien situé dans une rue calme, près du métro, et près de tous services : restau, super Est de Tōkyō. Si vous allez à Tōkyō, on recommande (chez Jun & 00). Un peu de repos, ensuite habituel repérage du quartier, repas, et gros dodo.

21 juillet : Ce matin, départ pour notre première découverte de Tōkyō dont le premier nom était Edo. C’est en 1603 que le seigneur de la guerre Tokugawa Ieyasu décida d’en faire le siège de son shogunat. Dès la fin du 18ème siècle, Edo devint une des villes les plus peuplées du monde. En 1868, après la guerre civile et le retrait du dernier shogun Tokugawa, l’autorité revint à l’empereur. La capitale passa alors de Kyōto à Edo, qui fut appelée Tōkyō “capitale de l’Est”. En 1923, Tōkyō fut presque entièrement détruite par le gigantesque tremblement de terre du Kantō. Reconstruite, elle fut à nouveau détruite presque en totalité en 1945 sous les bombardements alliés. 

La première visite sous un beau soleil est pour le « Tōkyō Metropolitan Government Building » (mairie de Tōkyō dans le quartier Shinjuku) haut de 243 m. On prend l’ascenseur pour le 45ème étage d’où la vue à 360° est époustouflante. On se rend vraiment compte de l’étendue de cette mégapole dont la population est estimée entre 38 et 40 millions d’habitants.

Depuis le building de la mairie de Tōkyō :

Nous nous rendons ensuite dans le parc Shinjuky-Gyoen de 58 hectares, anciens jardins impériaux, où nous nous promenons tranquillement. Nous apprécions l’ombre des arbres (il fait 34°) on en profite pour déguster une bonne glace 🍦. C’est top ce parc en plein centre ville, entouré de gratte-ciels.

le parc Shinjuky-Gyoen :

Puis nous partons vers le sanctuaire shintoïste Hanazono-Jinja (16ème siècle) situé dans le quartier « chaud » le plus connu de Tōkyō : Kabukichō. Les gens arrivent au sanctuaire, prient et repartent. Ici contrairement à ce que nous avons pu voir au Sri-Lanka, pas de grande démonstration de ferveur. Après avoir encore traîné nos guêtres dans le quartier coréen Ōkubo où ça bouge un max, il y a  du monde partout, nous reprenons le métro pour nous mettre au frais dans l’appartement : belle journée bien remplie. Ce soir nous avons dîné japonais : des rāmen pour Marie (ce sont des pâtes cuites dans un bouillon à base de poisson ou de viande et assaisonnées au miso ou à la sauce soja), et de foie grillé pour Daniel.

Le sanctuaire Hanazono-Jinja :

Kabukichō :

Immeuble futuriste

22 juillet : Ce matin direction gare de Tōkyō (quartier Marunouchi) afin de réserver tous nos trains pour le périple à venir. C’est de cette gare que partent les trains à grande vitesse les Shinkansen et où passent de 3500 à 4000 trains par jour. 416 000 passagers y transitent chaque jour. La gare de Tōkyō avait été complètement détruite en 1945 sous les bombardements alliés, mais a été reconstruite à l’identique. Sa reconstruction a couté 75 000 000 000 de yens (∼600 000 000 €uros). Afin de voir les bâtiments de la gare, nous nous rendons sur la terrasse du magasin Kitte (en face). C’est un peu anachronique de voir ce bâtiment un peu désuet perdu au milieu des gratte-ciels environnants. Ce qui est également surprenant c’est que de l’extérieur la gare semble un peu « rikiki » alors qu’à l’intérieur et en sous-sol sur plusieurs niveaux on trouve outre des trains, des galeries marchandes, des restaurants, …

La gare de Tōkyō :

Nous prenons ensuite la direction du palais impérial qui ne se visite pas, (nous qui voulions rencontrer l’empereur : c’est raté) mais pour nous promener dans la partie est des jardins impériaux, où se dressait le château d’Edo (forteresse des Shoguns de 1619 à 1868). Nous croisons pas mal de personnes habillées en habits traditionnels.

Costaud mon super héros

23 juillet : Ce matin il pleut. Nous partons pour Shibuya, (quartier très animé de Tōkyō) connu également par son carrefour. La sortie du métro se fait par la porte Hachiko.  C’est quelque chose de voir ces centaines de personnes qui traversent toutes en même temps depuis tous les côtés du carrefour sans heurt, ni cris. Puis quand le signal passe au rouge : pouf plus personne et les véhicules passent à leur tour. C’est à cette sortie de métro que le chien Hachi-ko, après la mort de son maître, serait venu l’attendre chaque soir à la même heure pendant 9 ans et ce jusqu’à sa propre mort. Une statue en bronze a été édifiée à cet endroit. Légende ou pas : le mystère reste entier. Nous visitons le quartier, la rue Shibuya Center Gai (« légèrement » bruyante), les ruelles plus calmes. Devant le stade olympique (jeux de 1964), nous pensions être à Albens (en Savoie pour ceux qui ne connaissent pas !!!) : une brocante!😜. Nous partons vers le parc Yoyogi (70 hectares) afin d’aller visiter le sanctuaire shintoïste Meiji-Jingu à l’entrée duquel se dressent deux toriis. Celui qui se trouve le plus près de l’entrée est haut de 12 m et a été construit dans un bois vieux de 1500 ans. Ce sanctuaire est dédié à l’empereur Meiji (1867-1912) et à son épouse Shoken. Comme nous sommes dimanche, nous avons pu apercevoir un couple de mariés en habits traditionnels. Ce parc est très agréable, très calme, et empreint de sérénité. Tout ce qu’il nous fallait avant d’aller arpenter le quartier très très animé d’Omote-Sandō. Bien entendu nous sommes allés dans la rue Takeshiba-dori (de la folie), nous y avons retrouvé un couple d’espagnols rencontré sur la Grande Muraille !! et ensuite « trainés » dans les grands magasins. Après cette journée bien remplie : une pizza et une bière (de temps en temps les fondamentaux ça a du bon) et retour à l’appartement bien fatigués, mais vraiment enchantés de ce que nous avons pu voir.

Carrefour de Shibuya :

Albens ou Tōkyō ?

le sanctuaire shintoïste Meiji-Jingu :

Omote-Sandō :

dans la rue Takeshiba-dori :

24 juillet : nous avons décidé d’être plus raisonnables aujourd’hui, nous prendrons le métro et le train « Yurikamome » (= la mouette rieuse en japonais, l’oiseau officiel de la préfecture de Tōkyō) sans conducteur, quoique…. pour visiter le quartier Odaiba.

dans le Yurikamome :

C’est une île artificielle qui a été construite dans la baie de Tōkyō dans les années 90, avec des buildings de bureaux, d’habitations, des centres commerciaux, des musées, la statue de la Liberté (11 m de haut), une plage de 800 m mais qui n’incite pas du tout à la baignade, le siège de Fuji TV (on dirait une construction mécano). Pour accéder à l’île, le train passe sur le Rainbow Bridge. La vue depuis le train est saisissante pour ceux qui, comme nous, aiment l’architecture urbaine. En nous promenant les jours d’avant dans Tōkyō, nous avions presque oublié que cette ville est un port. Ensuite, comme nous ont dit deux jeunes québecoises rencontrées, nous avons « magasiné ». Oh les filles ce sont les soldes à Tōkyō et n’ayant pas assez de place dans mon sac à dos : sniff je n’ai rien acheté, quel gâchis !

Siège de Fuji TV

On peut également aller dans ce quartier en bateau. On en a vu un ressemblant à un vaisseau spatial : Hotaluna, qui a été dessiné par Leiji Matsumoto, concepteur de mangas (pour ceux qui connaissent : pas nous!!). Nous sommes restés jusqu’au soir afin d’admirer la baie, le pont etc… tout illuminé, et avons dîné de Tonkatsu (filet de porc pané) un régal, hein Hugues ?

25 juillet : Départ pour le parc Ueno, afin de visiter le Sanctuaire Ueno Tosho-Gū édifié en l’honneur de Tokugawa-Ieyashu (seigneur de la guerre -Shogun- en 1651), la Pagode aux 5 toits (seulement aperçue), le Gojo-Tenjinja avec un tunnel de toriis rouges à l’entrée. Avons également visité le Kiyomizu-Kannon-Do : un temple bouddhique construit en 1631 (c’est la reproduction d’un temple de Kyoto) qui a survécu à toutes les catastrophes. Si vous voulez avoir des enfants, mesdames, c’est ici qu’il faut « péleriner », nous, nous n’y sommes que passés !!! 😊. Puis nous partons vers les 3 lacs du parc dont deux sont couverts de lotus géants.

 

Toujours à pied, nous prenons la direction de Yanaka via Nezu. Yanaka, seul quartier ayant échappé au séisme de 1923, aux bombardements de 1945 et à la politique de modernisation forcenée de l’après-guerre. On y trouve de nombreux bâtiments en bois, ainsi que de très nombreux temples et sanctuaires qui ont été transférés de divers quartiers de Tōkyō lors des réaménagements urbains à l’époque d’Edo. C’est un quartier très paisible, qui nous fait vite oublier que nous sommes dans une ville d’environ 40 millions d’habitants.

Quartier de Yanaka :

On retourne se mettre au frais à l’appart, car la chaleur est étouffante, on a l’impression de se liquéfier. Ce soir au menu : sushis pour Marie et thon grillé pour Daniel au restaurant Sushi-No-Midori (dans la galerie marchande Mark City F4 East ; Dogenzaka-Shibuya-Kū). Nous avons vraiment aimé.

26 juillet : dernière journée à Tōkyō, il pleut bien, nous partons pour le Musée National de Tōkyō (quartier Ueno), nous visitons la Galerie des Trésors : Horyu-Ji , et le Honkan bâtiment principal qui abrite : sculptures, art japonais, armes, etc…. de 1300 avant J.C. jusqu’à la fin de la période Edo (1868) c’était une visite passionnante.

Pratiques les Japonais

Quand nous sortons la pluie s’est arrêtée, le ciel étant moins chargé, nous décidons d’aller jusqu’à la Tōkyō Skytree (Quartier Oshiage). Il s’agit de la tour de radiodiffusion la plus haute du monde (634 mètres) qui date de 2012.

Nous nous offrons la montée jusqu’aux deux plateformes panoramiques : la première à 350 mètres (50 secondes pour y accéder) et la deuxième à 451,2 mètres. La vue de ces plateformes est encore plus grandiose que depuis le building de la mairie. Bien entendu nous ne pourrons pas voir les montagnes au loin puisque c’est bien nuageux, mais quand même ça vaut le coup. Et comme partout à Tōkyō, il y a un centre commercial, et des restaurants (bon il y en a 80000 à Tōkyō) dans les premiers étages de la tour.

A 350 m :

A 451,2 m :

Voilà notre séjour à Tōkyō s’achève. Nous avons beaucoup apprécié et vraiment été impressionnés par cette ville où, malgré le nombre d’habitants, on ne s’est jamais sentis oppressés. Les Tokyoïtes sont des gens très courtois, calmes. La ville n’est pas bruyante (exception faite des quartiers dont nous avons parlés avant), pas de coups de klaxons intempestifs. Dans le métro, même aux heures de pointes qui ressemblent à des mêlées de rugby, personne ne crie, les gens téléphonent discrètement.

A bientôt pour la suite de notre voyage.

30 réflexions sur “Tonkatsu et Sushi au Pays du Soleil Levant : Tokyo”

  1. Que de merveilles !! Les photos sont superbes … c’est vraiment super votre blog et on apprécie ce partage avec vous. On attend les prochains épisodes avec impatience. Pour notre part, on va voir les buildings de La Grosse Pomme !! A bientôt de vous lire. Gros bisous à vous deux et bonne continuation.

  2. Wahou ! Grandiose 😍 On en prend plein les mirettes, encore et toujours 😍 Vous nous faites toujours autant rêver et sourire aussi avec vos petites touches d’humour bien placés 😄👍 continuez à vous faire plaisir et à nous régaler. Bisous du Hun les savoyards 😉

  3. Bonsoir Daniel,
    j’ai passé une agréable journée en voyageant avec vous tout en restant au pays de la noix…
    Que de beaux paysages et de beaux monuments…je note que malgré la cuisine locale, tu te laisses toujours tenté par une pizza (comme lors de nos contrôles)…
    profitez bien de votre périple japonais .

    • Hello jeune bambin, tu as découvert le thème secret de mon tour du monde : goûter des pizzas dans tous les pays. Challenge brillamment réussi jusqu’à présent. Bon courage et à plus.

  4. Shibuya!! C’est ce carrefour dont je vous parlais tt est temps!!
    Et vous m’y dites même pas!!

    Vive les 🍣 🍣 !!
    Bizouilles les parents!!

    • Et oui c’est bien connu les parents ne racontent pas tout à leurs  »nenfants » 😇😍. On est sûr que le Japon te plairait. Bizouilles fillotte

  5. Bonjour les Berthet, ou devrais-je dire les globe-trotteurs,
    C’est toujours avec autant de plaisir que nous vous lisons et …regardons les photos, merci pour tous les commentaires très précis que vous faites, vous devez y passer du temps.
    La bière est-elle bonne ??
    Bon périple à travers le japon. Gros bisous à tous les deux et prenez soin de vous.

    • Coucou Catherine et Jacques. Du temps oui on en passe, mais vu qu’on en a plein, c’est bien. Nous vous rassurons les bières japonaises sont excellentes.👍 bisous à vous deux

  6. Votre semaine à Tokyo m’ a rappelée tant de souvenirs, j’ai eu l’eau à la bouche et les yeux humides !!!
    Ce mélange si réussie de modernité et de traditions, la gentillesse et la sérénité des japonais, cet art de vivre et cette culture : tout me donne envie d’ y retourner !!
    Merci pour ce carnet de voyage
    Quelle est la prochaine étape ?
    Bises à vous deux

    • On se doute bien que cela a du te rappeler plein de souvenirs. Prochaines étapes Nikko Hakone Hiroshima et plus encore. Nous restons en tout un mois au Japon. Bises à toi

  7. Génial comme d’habitude… C’est un plaisir de vous suivre… Grâce à vous je voyage que du bonheur
    Bisous à vous deux
    Sandrine

  8. Hello les grands voyageurs !
    Je prends toujours autant de plaisir à voyager avec vous grâce à vos nombreuses photos et vos commentaires. Tokyo est une ville vraiment impressionnante ! Quand on pense que c’est plus de la moitié de la population française dans une seule ville ! Waouh !
    Vraiment merci de nous faire partager tout cela !
    Portez-vous bien !

  9. super de pouvoir vous suivre . récits et photos extras ++
    bisous à tous les deux

  10. Tokyo semble Magique …Magnifique … c’est super!!! Merveilleux je me suis envolée un instant au 45 éme étage tout en douceur à vous lire….. j’ai adoré !!!! Les photos sont belles difficile de quitter le blog ! !! On sent vraiment le bonheur dans chaque phrase. Je vous embrasse fort ….. j’attends la suite de votre aventure avec beaucoup d’impatience ! !!!💕👏

  11. Salut les baroudeurs ! Je palpite à la lecture de votre carnet de voyage, j’ai loupé quelques épisodes, je rattrape le temps perdu. Bon, à vous lire, je vois bien que le virus du voyage et de la découverte est en vous…et ça vous verrez, c’est pour la vie ! Moi, ça me rappelle des souvenirs, pendant que vous êtres en train d’engranger les vôtres. Profitez au maximum, je vous souhaite encore beaucoup de plaisir, de belles découvertes, et de belles rencontres. Merci de nous donner tous ces détails, ça nous évite de passer à Cultura acheter une collection de Lonely Planet ! C’est mieux avec vous !
    Grosses bises et bonne continuation

    • Coucou Aleth contents que tu apprécies. On t’assure que le virus est bien ancré en nous et on ne veut surtout pas de vaccin contre😋
      Bises et bel été

  12. Salut,

    Malgré l’immensité de la ville, les habitants de Tokyo ont su préserver des endroits de campagne et de calme vous avez dû apprécier.
    Que de belles choses et de souvenirs à emmagasiner !!!
    On a l’impression de cheminer avec vous (mais bien sûr ce n’est qu’une impression) merci tout de même de nous permettre de savourer à distance.
    Bisous et continuez bien
    Marie-France

  13. Ahahah ! Trop drôle le coup de la brocante 😉! Tokyo ça fait quand même loin pour rentrer dans ses frais. Faut sacrément vendre! Marie, pendant les soldes, j’ai acheté des culottes… et toi? Si c’est pour du « renouvellement » ça prend pas plus de place dans le sac!?! Des culottes made in Japan ça doit en jeter grave! Comme dit Zoé, « à boudin moment » ça sent le sushi! Ici départ pour la Crête cet aprèm. Bisous les voyageurs 😜

  14. Mhmmm tous ces plats nous rappellent de bons souvenirs : et oui le Ton Katsu on adore!!!
    Il est clair que la zénitude du Japon est reposante, un vrai ovni en Asie!
    La gentillesse des Japonais est aussi à souligner!
    Profitez bien de ce magnifique pays, on vous suit de près 🙂

    • Oh oui les japonais sont extrêmement gentils et polis. On se sent vraiment à l’aise en tout cas en tant que touristes on adore. Bises à vous deux