Voyage au Sri Lanka, « c’est lent » : 1ère partie

27 juin : après 7h30 de vol (un peu serrés) dans un A330 de la compagnie Sri Lankan Airlines nous arrivons à 5h30 du matin à Colombo capitale économique du Sri Lanka, autrefois Ceylan dont le surnom est « La perle de l’Océan Indien ». Etat peuplé d’environ 20 millions de personnes dont la capitale politique est Sri Jayawardenapura (Kotte). C’est LE pays du THE. Nous nous offrons un bon petit déjeuner : sandwich au fromage et thé : miam. Puis nous prenons le bus pour nous rendre à la gare routière de Colombo et un tuk-tuk pour la gare de Colombo Fort d’où nous prendrons un train pour Anuradhapura. Nous attendons notre train sur le quai où il fait une chaleur étouffante et bien moite (c’est la mousson sur ce côté de l’île). Il y a beaucoup de bruit, de monde. Notre train part à 11h50. Dans le train nous rencontrons une jeune anglaise qui se rend à Jaffna. Dans notre wagon des jeunes jouent du tambourin, frappent dans leurs mains et chantent, au début c’est sympa, mais au bout d’un moment ça devient lassant 🎧. Les paysages sont jolis le long du trajet : rizières, cocotiers, c’est très vert. A chaque gare, des vendeurs ambulants montent pour proposer des fruits, du pain, etc…. Nous arrivons à Anuradhapura vers 16h00 et prenons tout de suite notre billet pour Jaffna où nous irons ensuite. Hop un petit tour en tuk-tuk et nous voici arrivés à la Guest House Lievis’ Tourist G.H. Nos voisins sont des français avec qui nous discutons un peu : ça fait du bien de parler notre langue de temps en temps. Nous profitons du calme de la G.H.

28 juin : Aujourd’hui nous allons peaufiner la suite de notre voyage (Japon, Malaisie). Le wifi étant ce qu’il est, nous y consacrerons pas mal de temps. En fin d’après-midi nous prenons un tuk-tuk pour repérer les sites que nous irons visiter demain dans la ville sacrée d‘Anuradhapura.

29 juin : Nous avons loué deux vélos à la Guest House pour la visite (c’est tout plat heureusement car les vélos, comme nous, ont pas mal de kilomètres au compteur, et n’ont pas de vitesse). Anuradhapura fut capitale du Sri Lanka à partir de 380 avant J.C. et acquit une véritable importance quand le Bouddhisme arriva au Sri Lanka sous le règne de Devanampiya Tissa (247-207 av. J.C.), puis la ville fut conquise par des envahisseurs indiens, puis perdue, puis reconquise etc, etc. et ce pendant environ 1000 ans. Ensuite elle fut détrônée par la ville de Polonnaruwa. Le site est très étendu. Les ruines d’Anuradhapura se trouvent sur un vaste ensemble qui regroupe une riche
collection de merveilles archéologiques et architecturales : énormes dagoba, hautes
tours en brique, bassins anciens et temples croulants, construits durant les 1000 ans
de règne d’Anuradhapura sur le Sri Lanka. Aujourd’hui, plusieurs édifices restent des
sanctuaires ou temples en activité et de fréquentes cérémonies donnent au site une
ambiance de spiritualité. Nous avons vu des centaines de pélerins tout de blanc vêtus. Sur chaque site visité, il faut nous déchausser. Beaucoup de spiritualité se dégage tout au long de notre parcours. Soyons francs, nous avons été un peu déçus par cette ville ancienne, car il y a beaucoup de ruines mal mises en valeur, mais il faut dire qu’après la Chine la barre était haute. Nous avons quand même apprécié notre sortie à vélo qui est un bon moyen de visite. Après 4 bonnes heures, nous sommes rentrés à la Guest House non sans nous perdre, vu le manque d’indications.

30 juin : Ce matin départ en train express pour Jaffna, dans la partie la plus au nord de l’île, en territoire Tamoul. La guerre civile entre Tigres Tamouls qui réclamaient l’indépendance et l’armée gouvernementale Cingalaise a duré 26 ans, ce qui fait que cette partie du Sri Lanka a longtemps été interdite de visites. La guerre s’est terminée en 2009, mais ce n’est que depuis 2 ans que les touristes peuvent y revenir sans autorisation de l’armée. Il a fallu tout ce temps pour que la région soit sécurisée (déminage…). Le train express d’Anuradhapura jusqu’à Vavuniya roule comme un omnibus, mais ensuite la ligne ayant été complètement refaite, nous roulons beaucoup plus vite. Pour arriver à Jaffna, le train passe par « Elephant Pass » une chaussée d’1 km qui rattache la péninsule de Jaffna au reste du Sri Lanka. Cette chaussée doit son nom aux éléphants qui passaient par là entre 300 av. J.-C. et le XIXe siècle pour être vendus en Inde. Ce fut également un lieu où se déroulèrent plusieurs batailles pendant la guerre civile (particulièrement en 1991, 2000 et 2009). L’état Sri Lankais y a fait construire un énorme mémorial. La guerre civile a fait 70000 morts et 140000 disparus. L’unité du pays est fragile, car le territoire Tamoul est hindouiste et le reste du Sri Lanka est à majorité bouddhiste. L’armée (à prédominance cingalaise) est très présente (85 % des effectifs nationaux) et pourrait faire penser à une armée d’occupation et de pacification. Nous arrivons à Jaffna au moment de la fête de Nallur qui dure 25 jours (à cheval sur Juillet et Août). Ici tout est axé sur une forte pratique de la religion hindouiste (pour deux mécréants comme nous, c’est assez surprenant). Nous apprenons ainsi que nous ne pourrons pas boire de bière « oups » où seulement de la bière au gingembre (on  a goûté : une horreur on n’ a même pas fini notre bouteille 😤), la religion hindoue interdisant l’alcool. Heureusement les jus de fruit sont excellents.

Nous avons trouvé une Guest House très sympa où nous rencontrons deux jeunes lorraines avec qui nous avons passé un moment bien agréable à parler de nos voyages respectifs.

Le tuk-tuk ça décoiffe!

1er juillet : aujourd’hui  nous partons en tuk-tuk visiter la péninsule de Jaffna. Un peu d »histoire : en 1620, les Portugais prirent possession de Jaffna et de sa région. Ils affamèrent la population, ils convertirent de force la population au catholicisme. Ils restèrent jusqu’en 1658. Ce sont les hollandais ensuite qui prirent possession de la région et y restèrent jusqu’en 1796. Ils apportèrent la liberté de religion aux hindous et aux musulmans. Ensuite ce sont les anglais qui colonisèrent l’île jusqu’à son indépendance en 1948. Nous visiterons le fort hollandais construit en 1680 sur l’emplacement d’un ancien fort portugais et modifié ensuite pour lui donner un aspect « Vauban ». Ce fort, comme beaucoup de bâtiments dans la ville et les environs, a été fortement endommagé pendant la guerre civile. Nous y rencontrerons une jeune étudiante française en archéologie en stage pour le ministère du tourisme Sri Lankais qui voudrait valoriser le Nord du Pays peu fréquenté actuellement. Puis nous continuerons notre balade dans la péninsule qui compte de nombreux temples hindouistes, bouddhistes et des églises. Nous irons sur la seule plage « potable » de la péninsule (Karainagar Pradeshiya Sabha) où Daniel fera trempette, Marie ayant oublié maillot et serviette (ça doit rappeler quelque chose à quelqu’un) le regardera. Dommage l’eau était très chaude (28°). M’en fous je me rattraperai plus tard. Le soir nous irons manger au Mango un très bon restaurant Sri Lankais de Jaffna.

2 juillet : nous voilà repartis en tuk-tuk afin de nous rendre sur l’île de Nainativu que nous rejoignons en bateau. Cette île est un lieu sacré pour les bouddhistes et les hindous : quand on débarque sur l’île sous un soleil de plomb, au bout de la jetée se dresse le Naga Pooshani  Amman Kovil, un grand ensemble hindou entouré de margousiers, consacré à la déesse Naga Meenakshi, une épouse de Shiva. Les femmes qui souhaitent avoir des enfants viennent pour la bénédiction, donnée durant la puja (prière) de la mi-journée dans une ambiance de transe. Aujourd’hui se déroule LA fête avec des milliers de personnes. Essayez d’imaginer l’ambiance : de la musique hindoue à fond la caisse et des gens qui chantent, qui parlent : au Sri Lanka : il n’y jamais pas de bruit. Et nous voilà repartis pour reprendre le bateau de retour. Surprise : nous embarquons dans la cale d’un ancien bateau de pêche avec une centaine de personnes! On nous distribue des gilets de sauvetage : on les enlève car ils nous donnent chaud, de toute façon si le bateau coule : peu de chance d’en réchapper. Bon on est arrivé à bon port (jeu de mot!). Nous retrouvons notre tuk-tuk qui nous ramène à la Guest House en passant par la ville et le port de pêche de Jaffna : dommage pour vous on ne peut pas vous faire partager l’odeur. Ça nous a rappelé le marché aux poissons de Dar-Es-Salam (Tanzanie). Nous avons pu constater combien la vie était difficile dans cette partie de l’île. Beaucoup de gens vivent dans des conditions très dures . Par ailleurs, et en dehors des personnes travaillant pour le tourisme,  il est assez difficile d’établir le contact avec la population qui ne parle pas anglais et semble encore marquée par la guerre civile.

Ce soir nous mangeons à la guest house un poulet au curry : une tuerie, d’ailleurs nous avons oublié de vous dire que les petits déjeuners sri lankais que nous a préparés notre hôte étaient succulents, cela nous a changé du pain grillé/beurre/confiture.

Curry de Poulet

Petit-déjeuner Sri-Lankais

3 juillet : nous partons aujourd’hui en bus local pour Uppuvelli à côté de Trincomalee, sur la côte est. Le voyage en bus équivaut à un sauna roulant. A côté de Daniel une dame d’un certain âge s’est installée. Elle doit être bien car elle s’endort sur son épaule et ses genoux sur les siens. Ils sont touchants!

L’article a été long à vous arriver car le wifi au Sri Lanka est lent, voire très lent et il y a également beaucoup de coupures d’électricité ce qui ne facilite pas le chargement des photos. Mais nous sommes tenaces donc le voilà. Nous vous souhaitons à tous de bonnes vacances et au prochain article.

 

 

 

22 réflexions sur “Voyage au Sri Lanka, « c’est lent » : 1ère partie”

  1. Coucou les beaux voyageurs me revoilà ….. beaucoup de boulot (vous souvenez vous au moins du terme? non ! alors tant mieux 😉 pas pris le temps de vous lire au fur et à mesure …. je viens de le faire c’est dingue totalement dingue votre magnifique aventure vous êtres splendides sur toutes les photos quelle richesse humaines et tous ces paysages. Je me régale je vous embrasse fort et continuez de prendre soin de vous à très vite pour la suite ….

    • Merci Marie, ravis que tu aies pu enfin prendre le temps de nous lire. Fais gaffe quand même le boulot à grosse dose c’est dangereux. 😉
      On vous embrasse tous les deux.

  2. Je suis déçue…. pas une photo de Daniel avec sa charmante dame sur son épaule !!!! Que de merveilles, c’est super de vous lire et vous voir aussi radieux sur les photos… mille mercis pour ce partage. Bonne continuation et à bientôt. Bisous à vous deux.

    • Bon pas de souci je n’avais pas vraiment de chose à craindre, mais on ne sait jamais… On est heureux de partager avec vous tous cette magnifique aventure. Gros bisous à tous les quatre.

  3. Coucou

    Vous êtes resplendissants sur les photos , vos sourires en disent long sur la belle expérience que vous êtes entrain de vivre ….
    À très vite pour de nouvelles aventures sri lankaises.

    Je vous embrasse fort
    Lolo

  4. quel plaisir de reprendre la route avec vous j’ai passé un super moment à vous lire et regarder vos photos merci ! vous avez l’air si heureux et en super forme continuez bien gros bisous
    coco

    • Coucou Coco, Merci d’apprécier, on est content que vous preniez du plaisir à nous lire. La route continue et on est toujours aussi contents. Bisous à vous deux et à bientôt pour le prochain article.

  5. Pour le maillot je crois bien que le quelqu’un c’est moi 😉 Il n’y avait pas d’Intersport à côté pour en acheter un 😂 ?
    Je vois que vous n’avez pas fini une bière qu’est-ce qui vous arrive les copains vous ne nous avez pas habitués à ça. Il faut rectifier le tir 🍻
    Gros gros bisous

    • Bien trouvé bravo Agnès, et non pas d’Intersport (dommage). Pour la bière c’est la première fois que cela nous arrive, mais nous avons pu en boire à Polonnaruwa et c’était. Mais à Kandy : c’est pas gagné. Bisous

  6. Toujours aussi passionnants vos aventures au bout du monde!
    c’est presque comme Tintin et Milou
    Quel dragueur ce Daniel!
    Bises à vous, mes camarades « tout verres luisants »
    je vais aller manger une pizza sans vous!
    jojo

    • Qui est Tintin qui est Milou : that is the question ? Et bien nous ce soir on a mangé une pizza aussi, et toc. Faut dire que temps en temps un retour aux fondamentaux culinaires est une bonne chose. Bisous et « ouaf-ouaf »

  7. Coucou les cousins cousines
    nous avons un gros problème à cause de vous , la part du reve à pris le dessus sur le sommeil .
    on fatigue trop … on part le 17 juil à ROME toute la famille pour 8 jours si on voit FRANÇOIS
    on lui parlera de vous. Vous avez fait des émules.
    bises

    • Trop contents de vous servir de mentor. Le 20 juillet on arrive au Japon on va essayer de voir l’empereur pour préparer votre visite prochaine. Bon séjour à Rome. Ne faites pas trop les cloches . Humour. Bisous

  8. Enfin!!! tout ce temps sans nouvelle, ça faisait un peu bizarre! après vos explications je comprends mieux! toujours aussi dépaysant et aussi passionnant! bonne continuation à vous deux
    biz

  9. toujours aussi super , merci de nous en faire profiter . bises à vous deux et bonne continuation . Serge et Jane

  10. Je n’y suis pas mais il me semble que le changement avec la chine est immense !
    En tout cas, merci de prendre du temps pour nous transmettre tant de messages et de photos !

    Portez-vous bien !
    Patrice

  11. On regrette de ne pas avoir la photo de Daniel et sa copine de bus qui s’endort sur son épaule !!! Ça ferait la une de Closer ça !
    Bisous les voyageurs !

    • Nous aussi on aurait bien voulu, mais tellement serrés que je ne pouvais pas prendre de photos. Dommage (il y aura peut-être d’autres occasions) bisous les savoyards